Mes vérités sur le coronavirus, comment «vivre vivant de son vivant».

Mes vérités sur le coronavirus, suivi de mon offre gratuite « vivre vivant de son vivant ».

Attention cet article n’est pas corrigé, et il me reste encore quelque trace de ma dysorthographie. Ça c’est encore vrai 😉   

Pourquoi parler du coronavirus avec une offre de formation totalement gratuite : « Compagnonnage de soi, où comment vivre vivant de son vivant. »

Je m’appelle Elie Guez. Depuis maintenant 50 ans dans tout ce que j’entreprends, ma motivation première est et restera vocationnelle.
Mais restons sur l’actualité, pour mieux comprendre, ce pourquoi j’ai décidé d’offrir cette formation.  A la fin de cet article je vous dirai comment participer à cette offre.

Coronavirus… Ma première vérité est qu’il n’y a pas de vérité
Tout le monde en parle, on nous dit de tout entre probable et n’importe quoi …
Ce qui est vrai c’est que le problème du coronavirus est bien à la une des préoccupations mondiales actuelles et la population s’inquiète de plus en plus, peur psychologique, peur de la maladie, peur de la mort, angoisse dû par le manque de véritables informations…   

Où en sommes-nous avec le coronavirus ?
Ce qui est vrai c’est que les seules voies pour en savoir plus actuellement ce sont les informations et ce qu’en dit mon voisin :

Ce que disent les informations
En ce qui concerne le contenu de l’information, c’est peut-être vrai, peut-être non. Ceci sans pour autant suspecter les informateurs de fausses informations car ils reçoivent eux même les informations qu’ils transmettent. Ce qui est vrai c’est qu’à ce jour personne n’a vraiment connaissance de la réalité du jour et encore moins du futur …

Par exemple.
Partie de Chine, l’épidémie de coronavirus s’étend progressivement à toute la planète. Le 3 mars 2020, plus de 90.000 cas avec plus de 3000 décès, mais pour les pessimistes, n’oublions pas qu’il est annoncé plus de 48000 rétablie.
Ceci dit, ce qui est vrai c’est que personnes ne connais la réalité d’autant qu’il y a un grand nombre de cas ou le virus est encore en incubation, et d’autre part certain pays n’ont pas encore mis en place les méthodes de détection.
« Les symptômes du coronavirus peuvent être très différents d’un individu à l’autre, certaines personnes restent asymptomatiques alors que d’autres développent des symptômes viraux classiques tels que la fièvre, le nez qui coule, des courbatures, une fatigue inhabituelle et des maux de gorge. » Le point.
Ce qui signifie que certaines personnes peuvent être contaminé, voir rétablie sans le savoir. Reste à savoir si ses personnes peuvent transmettre le virus !

« Dans 15 à 20 % des cas, des symptômes plus sévères comme une forte fièvre ou des difficultés respiratoires peuvent nécessiter une hospitalisation. D’une manière générale, si les enfants semblent développer peu de symptômes, les personnes âgées ou fragiles sont, elles, plus à risques. Ainsi, ceux qui souffrent de bronchite chronique, d’insuffisance cardiaque, de troubles immunitaires, ou encore de diabète sont susceptibles de développer une forme grave de la maladie pouvant être mortelle. Le point

Ce qui signifie qu’il vaut mieux être jeune et en bonne santé !
Je dirais plutôt, être jeune d’esprit, ou en bonne santé.
Je m’explique :  Psychologie de la peur

Selon un sondage relayé par Le Parisien, « 61 % des Français se disent inquiets pour eux et leur famille par rapport à l’épidémie de Covid-19… /… » « Le gouvernement a affaire à une crise non seulement sanitaire, mais aussi psychologique et politique : l’épidémie de la peur atteint un niveau inégalé depuis quinze ans », déclare François Kraus, directeur du pôle politique actualité à l’Ifop.
« De l’avis de 57 % des individus interrogés, « le gouvernement a caché certaines informations »…/ …
Les Français sont de plus en plus enclins à limiter leurs sorties dans des lieux publics. 54 % des personnes interrogées par l’Ifop se disent, « en effet, inquiètes à l’idée de se rendre dans un stade. 52 % craignent également d’utiliser les transports en commun, et 49 % de se rendre dans un bar ou une boîte de nuit. »

Or nous savons-nous combien la peur réduit nos défenses naturelles.  

Je ne dis pas de rester insouciant, et de ne pas mettre les précautions d’usage en cas d’épidémie.  Il y a une différence entre la nécessité de préventions d’hygiène, et la panique qui pourrait augmenter le taux de risque, jusqu’à celui de tomber dans une névrose obsessionnelle.

Je vous indique ce qui est conseillé pour mémoire, mais l’objet principal de cet article est quelle éducation pour la vigilance mais pas la peur.  

Quelques préventions d’hygiène que j’ai glanées et qui ne peut faire de mal à personnes.

– Se lavez les mains régulièrement, et pour éviter les irritations choisir de préférence du savon naturel. Bien laver mains et doigts, et surtout bien sécher. – Pour l’extérieur avoir un gel hydroalcoolique sous la main.
– Évitez les contacts rapprochés…
– Eviter de toucher pas votre visage sauf si vous vous êtes préalablement lavé les mains.
– Éternuez et toussez dans votre manche.
– Portez un masque uniquement si vous avez des symptômes.
– Si vous présentez les symptômes du coronavirus (fièvre, toux, maux de tête, courbatures), ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ni aux urgences, pour ne pas contaminer d’autres patients, mais composez le 15 afin d’avoir un entretien avec un médecin qui pourra organiser, le cas échéant, votre prise en charge dans un circuit parfaitement sécurisé.

Je rajouterai,
– Buvez, buvez encore, … de préférence de l’eau … des infusions de plantes … de l’eau tiède citronné… thé vert… thé au fenouil…  Ceci est bon pour la santé mais aussi pour éviter d’avoir la bouche et la gorge sèche, chose favorable à l’ennemi corona !   
– Manger sain, c’est bon pour la santé … Et plus encore car du temps de la macrobiotique, Oshawa disait que nous sommes ce que nous mangeons. Et il ne disait pas cela que pur le corps. La nourriture influe aussi notre état d’esprit. Il propose de réduire ce qui est acide (Yin) au profit de ce qui est alcalin (Yan) C’est dans ce sens que je compte partager dans la formation des conseils d’hygiène alimentaire.   
– Pourquoi pas réduire ce qui n’est pas au top … comme le sucre, viande, les frites, les boissons industriels …
– Respirez… respirez encore un peu plus fort et en conscience, c’est bon pour le moral. Je parle d’exercices respiratoire évidement. J’en enseigne dans la formation en prépa à la méditation. Notamment la respiration alternée qui peut aussi être une bonne méthode de diagnostic. D’après ce que j’ai pu lire, si vous arrivez à retenir la respiration une dizaine de seconde sans difficulté, c’est signe que ça va bien côté poumon, où du moins qu’il n’y aurait pas de fibrose.   
Mais tout ça ce n’est pas que pour Monsieur Corona, mais pour la vie.

Nous aurons certainement d’autre conseils à partager en fonction de la situation.

Maintenant qui suis-je pour parler de tout ça et pourquoi basculer une formation payante qui a fait ses preuves, à la gratuité ?  
Vous trouverez un petit CV du « qui suis jeu » dans mon blogue, là où je vous invite à vous inscrire pour la formation gratuite.
Mais pour résumer :
A 20 ans je me mets en chemin pour un parcours pluriel sur la quête de sens. Nous étions un peu en avance sur les rencontres sur l’éveil…  
A 25 ans, je me lance dans le bio et le végan, j’ouvre la source de vie, resto-épicerie végan macrobiotique qui se développera en centre de distribution de produit bio. Là encore, nous étions encore en d’avance.
A 40 an je crée le salon de la création d’entreprise, « Réussir » ( 6000 visiteurs !) Là encore une bonne avance sur tout ce que je découvre aujourd’hui sur l’infoprenariat.
A 50 ans je me lance dans la formation multi référentielle, tout, où presque tout y passe, je deviens coach et formateur.
67 ans, j’ouvre Metasophia , l’école du sens, et je crée ma propre méthode de formation diplômante le coaching existentiel.
A 70 ans je décide de passer à l’infoprenariat. Depuis, je bug sur la partie technique, le marketing et ce que les pros, nomment la monétisation.
Ensuite, suite à de grosses et belles « épreuve-apprenti-sage »… A l’écoute du maître du temps, je décide de tout arrêter. Je me mets en stand-by et je consacre mes journées à l’étude à l’écriture. Mon premier livre se trouve sur Amazon : https://www.amazon.fr/Enqu%C3%AAte-sur-sens-vie-itin%C3%A9raire/dp/1671058712/

Entre temps il est temps de revenir sur le terrain de l’entreprenariat, mais là encore, le maître du temps en décide autrement, par une épreuve qui pourrait être celle de la fin de toute démarche d’entreprise.
Pourtant nous avons tant des choses à partager.
C’est alors que je reçois un mail pour m’encourager à donner de l’info gratuitement pour mieux se faire connaître.
Face à l’urgence de la situation, je décide d’offrir plus encore que de l’info, une formation complète.
Pourquoi donner ce qui a de la valeur au risque d’en perdre sa valeur ? Tous les marketeurs vous diront c’est contreproductif le donneur comme pour le receveur !  Je réponds devant l’urgence, je n’ai pas le temps de me remettre à la technique, ou au marketing. En plus, je ne souhaite pas bloquer un « passant » par un prix derrière cette formation. Notre bénéfice gagnant-gagnant sera que cette formation augmentera en qualité avec apports des receveurs. Ceci ne veut pas dire que toute entreprise, même caritative n’a pas besoin de finance pour se développer, mais cette question viendra si la providence le décidera.

Je parle de maître du temps, de providence, j’aurai pu dire présence divine ce serait plus honnête. Seulement là encore face à la situation, nous devrons trouver les bonnes attitudes pour tous, croyants où non. C’est un pari à se donner fasse à l’urgence. Un pari où il n’y aurait pas de prosélytisme religieux pour sauver notre âme, mais une véritable réflexion pour être responsable de la réponse que chacun donne à la vie quelque soit la situation que nous vivons.       

« Comment vivre vivant, comment sortir de la peur ? »  
Tel sera le sujet des vidéos direct que je me propose de partager immédiatement … pour ceci il suffit de vous inscrire à ma chaîne YouTube :
https://www.youtube.com/user/guezelie/   Un direct sera proposé dans quelques jours.
Pour la formation il suffit de vous inscrire aux 4 modules gratuits du blog coaching existentiel… dans ce blog. Il est d’usage de vendre une formation à la fin des 4 modules gratuits. La Voix en a décidé autrement, c’est une véritable formation qui vous sera proposé. Je m’ouvre ainsi à la formule don pour don, un article que j’avais écrit sur mon blog.
https://coachingexistentiel.com/  

Si vous êtes déjà inscrit dans les modules gratuits vous recevrez prochainement un lien pour la formation gratuite.   

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
MarieAndree Amoyel Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Marie
Invité
Marie

Tout ce que tu écris Elie fait plaisir , tu as toujours le juste ton , des mots qui parlent a l âme car inspirés par
la Voix comme tu L’appelles!
J ai hâte de découvrir la formation que tu proposes.
A bientôt et un immense merci pour ta générosité!

Andree Amoyel
Invité
Andree Amoyel

Je ne suis pas écrivain!merci pour toutes ces informations
Je partage totalement l’idée de s eloigner de la peur ,rester en paix est essentiel
Prier le soir de pourim avec le psaume 91
Un cordial shalom