Petite rétrospective sur la voie des lettres.

La voie des lettres.

Pourquoi remettre ce texte sur la vie des lettres de notre enseignement privé en coaching existentiel dans un article ouverts.
D’une part j’avais offert pour mon anniversaire l’ouverture de la parte Vav, porte toujours ouverte aux membres des modules invités.
Ensuite, ce texte est un petit complément à l’ensemble de nos enseignements sur la voie des lettres.
D’autres parts pour redonner le chemin à chaque « passant » comme aux étudiants de l’école, aux articles en lecture libre du site Kabbale existentielle.
Les vidéos des 10 premières lettres sont ICI : https://kabbale26.wordpress.com/symbolique-des-lettres-hebraiques/

C’est aussi une ouverture d’échange par vos commentaires entre les étudiants et les passants, ce qui fait vivre les deux sites celui-ci et kabbale existentielle.
Pour les étudiants qui ont reçu en direct ce texte sachez qui est complété par une suite dans le site kabbale existentielle.

Pour faciliter les rencontres entre étudiants et passants, j’ai créé une page spécifique dans Facebook.
https://www.facebook.com/Coaching-Existentiel-112648456099467/
je vous dit sincèrement que je n’y comprends pas grand-chose avec toutes ces stratégies pour créer des échanges, j’espère que nous aurons rapidement un spécialiste pour gérer tout ça. D’autant que nous aurons aussi un page dites groupe réservé aux membres de l’école.  Voilà pour les vacances.
le lien de la page est ici. C’est à vous de la faire vivre, entre vous, passants comme étudiants de « l’école du sens » (En plus c’est tellement plus facile de faire vivre un site quand il n’y a rien à payer 😉

Reprenons la première partie du texte. (le lien pour la deuxième partie est à la fin de cet article)

Aux niveaux interne à « l’école du sens », certains étudiants commencent à prospecter la porte Zain. D’autres se pose la question s’ils ont vraiment passé la porte Daleth.

Rassurez-vous nous sommes tous encore à la porte Beth à travailler notre espace de vie, nos questions existentielles, nos encombrants. D’ailleurs je vous propose un petit retour à la porte Beth à l’intérieur même du Zain.

Ce n’est pas pour autant que nous n’aurons pas encore à mettre en mouvement, quitter notre zone de confort en chemin à la rencontre de la porte Guimel. Nous ouvrir au don, à la générosité, au soutien du pauvre, « Dal ». Car il ne s’agit pas d’aller en chemin vers Soi pour sauver son moi en solitaire.

Il nous faudra aussi passer la porte du Daleth de la pauvreté en connaissance, démunie de savoir (Daath), pour recevoir et vivre le souffle de l’être qui fait être à la porte Hé. Mais que demander de plus que de vivre avec la conscience du souffle en nous ?

Il faut juste savoir que du point de vue de l’arbre de vie, tout comme dans le nom ineffable à 4 lettres, nous avons 2 Hé. C’est dans ce sens que nous avons encore besoin d’intégrer le Vav, lettre qui relie le haut et le bas, le matériel et le spirituel, le passé et le futur, l’existentiel et l’essentiel.

Que demander de plus que d’être relié. En effet la réalisation de ce monde-ci, est de l’ordre de la valeur six. Au-dessus du Vav, aux valeurs des dizaines nous avons le Samekh de valeur 60, dont la forme est un cercle. Comme pour nous indiquer un retour sur soi perpétuelle dans le cycle des réincarnations.
Mais jusqu’à quand ? Combien d’incarnations ? Et pourquoi se réincarner si le travail a été fait. C’est tout simplement que ce monde n’est pas le vrai monde. Il est comme un corridor (prozdor) pour nous mener vers un Nouveau Monde. Là où nous sortons des méandres de la contingence, des besoins de notre réalisation existentielle, pour ne vivre que sous nos valeurs essentielles. Entre ce monde-ci est le monde futur, nous passons par une époque dite messianique que vous retrouvez en explication dans la porte Zain.

De passage du six aux sept nous ouvre les portes du caché. En effet ce monde (Olam) signifie aussi (Elem) caché.
Le principe même de la création nécessite de passer par la face cachée du divin (Ester Panim). Autrement nous ne pourrions exister face à l’intensité de la lumière, nous ne pourrions exister en tant qu’humain libre de choisir.
Il est intéressant de noter que la première lettre du mot, Sod, c’est-à-dire, secret, commence par la lettre Samekh. Et ce même mot, SOD, rapport valeur 70. ( Sameh 60+ vav 6 + Dalet 4) comme pour nous dire que le secret nous ouvre la porte du monde du degré 7.
Mais qu’est-ce qui est caché dans notre monde en en dehors du divin, sinon notre véritable être.
Ceci explique que la voie intérieure de la découverte de soi se fait dans ce monde à travers le quotidien de notre vie. Une discipline qui nous prépare à une réalisation supérieure après que le moi découvre sa véritable nature. Cette discipline est l’œuvre la plus importante est qu’il nous est donné à réaliser dans ce monde. En quoi consiste l’exercice, et qu’elle est la condition de réussir ?
La réussite de la voie intérieure est le fruit d’une attitude entièrement consacrée à ce but. L’exercice consiste au démantèlement du moi, orienté vers les questions existentielles de ce monde. La dissolution des habitudes et des croyances qui paralysent cette réalisation, au point d’ignorer le véritable sens de sa vie. En oubliant sa mission le petit moi recherche avant tout son bien-être existentiel. C’est par une prise de conscience de l’existence de son être essentiel que celui-ci commence à se manifester d’une façon plus ou moins cachée. Une prise de conscience que cette réalisation est en chemin mais n’est jamais achevée.
Devenir une personne prête à accueillir, à recevoir, (kabala), son être essentiel. Ainsi la personne humaine devient autre. Le quotidien lui-même devient le champ d’expérience. L’homme découvre la présence divine en toutes choses dans ce monde jusqu’en lui-même.
Il découvre le langage spécifique de toute chose, celui des plantes, des animaux, jusqu’à son propre langage. À travers son attitude, sa présence, son agir, son langage, l’homme participe ainsi à l’éveil de l’être divin en toutes choses. Et c’est au sein même de l’existence dans ce monde-ci que la conscience du soi se manifeste.
C’est ainsi que l’homme se reconnaît comme un être vivant entre ciel et terre. Ceci est le principe de la réalisation du niveau 6 qui nous ouvre les portes du niveau 7.

Pendant que je prépare la porte du niveau 8 (le Heth) j’entends des voix qui disent, mais pour réaliser le 6 c’est toute une vie ! En effet, et cela dure selon la tradition 6000 ans ! Est-ce à dire que nous n’avons pas accès au niveau 7 tant que nous ne sommes complètement réalisés ? Pas du tout, de même que dans ce monde nous avons le principe du Chabbat (7em jour) et que ce jour nous aide en quelque sort à mieux vivre les jours de la semaine, de même se placer au niveau 7, aller y puiser de nouvelles « armes », nous aidera dans la réalisation de notre quotidien.
Bon j’espère que je ne vous ai pas trop décourager 😉 Alors je vous laisse faire le ménage de tout ça pendant que je vous prépare la porte Heth.

Suite de l’article : ICI

Pensez à partager vos commentaires dans cette page et de rejoindre le groupe de réflexion sur ce sujet dans la page facebook….  https://www.facebook.com/Coaching-Existentiel-112648456099467/

 

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Suite « Petite rétrospective sur la voie des lettres ». | KABBALE EXISTENTIELLELa voie de l'Être, suite 3 - Coaching Existentiel Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] d’y retourner si vous ne voulez pas être « retourné » par des informations sans liens. https://coachingexistentiel.com/la-voie-des-lettres Ce site Kabbale existentielle est principalement accès sur l’enseignement d’un kabbale […]

trackback

[…] tout ne sera pas compris, mais celui qui résonne en partie avec ces 3 articles (Le premier est ici même, le deuxième dans kabbale existentielle)  et leurs suite, a peut être quelque chose à partager […]