Au secours je suis heureux

Mes titres sont souvent provocateurs, mais t’inquiète, soit heureux, mais sache qu’est-ce que le vrai bonheur.

Je pensais t’écrire en particulier, mais comme ceci nous concerne tous, alors je partage mes réflexions avec autres que toi.
J’utilise le termes homme, mais ceci concerne l’humain… Ce partage peut être lu autant pour le masculin ou le féminin de notre humanité.
Je vais parler du couple, des enfants, à toi de décliner aux partenaires et aux fruits de ton travail.

La vie en mouvement
Je voudrai te dire en introduction que « Barouh Hachem », c’est-à-dire, D.ieu merci, la vie n’est pas un fleuve tranquille. Même si nous avons besoin de temps à autres de repos, de ressourcement, de tranquillité, l’essentiel reste dans le mouvement. Imagine un fleuve tranquille, qui stagne dans ses mêmes-eaux, aimerais-tu t’y baigner ?
Héraclite nous dit qu’on ne se baigne jamais dans un même fleuve, car les eaux sont en perpétuel mouvement … Et tant mieux !
Un proverbe dit, « qu’il n’y a rien de constant si ce n’est le changement… Et tant mieux !

Décalage entre rêve et réalité
Il y a un toujours un décalage entre le rêve et la réalité. Que ce soit pour nos projets de vie, ambitions spirituelles, projets professionnels, projet de couple…
La Torah commence même par nous exposer les décalages entre le projet divin du point de vue du monde de vérité, et ce qui se produit dans le monde de réalité … Un vrai bordel ! Tohu Bohu selon la Torah … Et C’est D.ieu le créateur! Malgré le souffle de D.ieu au-dessus des eaux et l’apparition de la lumière derrière les ténèbres, que voyons-nous ? Mensonges, séductions, manques de responsabilité, crimes. Où est le projet d’homme dans la bible, relisez le texte, ça fait peur ! Et tant mieux… Tout ceci n’est qu’apprentissage pour les apprenti-sages. Connaître les impasses, signe de passages.
Ceci qui nous oblige d’être en permanence éveillés et actifs…. Actifs et non réactifs selon les paroles des coachs…

Qu’est-ce que le bonheur ?
Viktor Frankl le fondateur de la logothérapie va jusqu’à dire que la recherche du bonheur est une pathologie ! Non pas que le projet serait que l’homme soit malheureux, mais que le véritable bonheur n’est pas dans la recherche de la tranquillité (Homéostasie), mais dans la réalisation de projet (vision dynamique) Et le projet est d’être constructeur d’un monde meilleur « Ne lisez pas mes enfants mais mes constructeurs », nous dit la sagesse des anciens…
Avancer dans la vie demande de pédaler en permanence à l’image de celui qui est sur un vélo. La perte d’équilibre c’est de ne plus bouger.

Le couple rien ne va plus!
Je dirais que cela est à son paroxysme pour les couples puisqu’il s’agit d’associer des contraires.
Le relations couples change naturellement avec le temps. Ça commence par tout beau tout flamme, puis des averses viennent éteindre le feu…  D’où la nécessité de rallumer le feu en permanence.  
Le couple idéal ne se trouve pas il se construit.
Maintenant toute la Torah est construite sur la controverse. Idem pourrait-on dire pour la construction du couple. Il y a la nécessité de controverse pour éviter que l’Homme ( la femme) se prenne pour un D.ieu (Une Déesse). C’est ce que dit le commentaire de Rachi sur le verset de la Torah : ” Il n’est pas bon que l’homme soit seul”.  D’où le verset : « Faisons une femme contre lui … » Il n’est pas écrit pour qu’elle soit avec lui, mais contre lui.
Je n’irai pas jusqu’à dire, Barouh Hachem, pour ceux qui sont en permanence en conflit avec leur compagne, compagnon, épouse ou époux, puisqu’il y a aussi des projets communs à construire…  

Être fils ou constructeur ?
Ne lisez pas fils ( Banaïh,) mais constructeur (Bonaïh) … tout dépend du choix de la voyelle ! Être receveur ou donneur!
Que dit le texte sur cette construction… L’essentiel vient dans la suite du texte, gestion de l’environnement, procréation. C’est-à-dire arranger la terre, nos espaces de vie, et faire descendre des âmes sur un environnement approprié… Cela pourrait avoir l’air un peu léger comme essentiel, mais c’est pour nous dire deux choses.
1- Participe à l’amélioration de l’environnement pour les générations avenir et non pour ta propre bedonne. Soit acteur du changement…
Acteur du changement mais je ne suis que cordonnier, ça ne me concerne pas pourrait-on dire!
Sache que dans le talmud, Rav Salander, un génie de la Torah, était cordonnier, il fabriquait des sandales et passer des heures et des heures sur leurs fabrications. Ses élèves ne comprenaient pas trop pourquoi passer autant de temps à la fabrication d’une paire de sandale alors qu’ils attendaient de recevoir de lui ses enseignement si précieux. Sa réponse est simple et pleine de sens ” Vous savez que des hommes vont faire de longues marches avec ces sandales, il est important que les sandales soit confortables pour faciliter leur marche”. Ainsi il changeait la vie de ces marcheurs et participait à un monde meilleur pour les marcheurs…
Que ça me dirait-on !
Ben voilà que la réputation du sanlander à fait le tour du monde et du temps, aujourd’hui, une des plus grande marque de chaussure s’appelle “Salander” à l’image du Salander.! Ainsi si tu améliores la vie d’une personne tu participes au changement. Met le focus de ton entreprise, à savoir en quoi elle peut améliorer la vie des hommes, et tu seras acteur de changement. Nous avions les cochers qui nous aidaient à aller d’un point à un autre, nous avons aujourd’hui les coachs qui font le même travail quelque soit le point de départ et la destination du voyageur.
Et puis toi, tout ce que tu fais pour être utile dans ton travail.
2 – Dans le choix du partenaire, regarde en priorité ce que tu aimerais avoir comme mère, (père) pour tes enfants, avant de chercher le partenaire qui te caressera tes cheveux dans le sens du poil, t’admirera, toi et ce que tu fais. Regarde aussi ce que tu aimerais avoir comme grands parents pour tes enfants, ceci va dans le même sens du choix des familles pour l’alliance. Je ne veux pas dire qu’il faut se choisir un partenaire qui ne nous aime pas, évidemment que non, mais l’amour ne se construit pas sur le polissage des nombrils.  Il est vrai qu’avec la mode du persing, nous en arrivons à mettre des diamants sur les nombrils et, pour montrer que nous sommes des diamants, il nous faut des vêtements suffisamment découverts pour montrer nos diamants, c’est à dire notre nombril… Prend ceci au sens symbolique. A chacun son nombril et ses diamants.   
Non, je ne parle pas de toi, ni de moi, mais des autres… Bien sûr ! Nous, nous n’en sommes pas arrivés là.
Non !  Non ?
Non…  A moins que notre nombril se trouve entre nos deux yeux, c’est-à-dire sur le front, je veux dire, notre personnalité, notre ego, qu’il faut sans cesse, asticoter pour les faire briller, pour exister aux yeux des autres… Non je ne parle pas de toi, mais de l’autre en toi-même…

Réussir sa vie ou réussir dans la vie ?
Alors qu’est-ce que réussir sa vie ? Et avec qui je vais partager un bout de ma vie ? Et qu’est-ce qui pourrais nous aider à faire en sorte que ça dure au moins le temps de procréer, de réaliser quelque chose dont on peut être fier… Fier mais pas au niveau de notre nombril, ni de notre front, tu as compris !  

Donner un sens à sa vie, n’est pas basé sur ce que la vie peut me donner mais ce que je peux donner à la vie, nous dit Viktor Frankl…

Et si nous sommes avec des partenaires, chercher à construire ce que nous pouvons laisser dans ce monde. Tu as compris, ce peut être nos enfants, comme nos réalisations… Se réaliser devient réaliser autre chose que soi-même, ou comme nous l’apprenons dans la maxime de nos pères, se réaliser , mais pas que pour soi.  
A bientôt pour d’autres échanges.

6
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
leoguezAmoyelSotto DanielleCindy Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Amoyel
Invité
Amoyel

Merci leo ,je m’identifie beaucoup à ce texte,l age aidant tous les éléments de vie s assemblent pour remercier ,le tout et son origine,j’ai toujours su mes limites essayant dans mon champ avavancer aider etc…merci

Sotto Danielle
Invité
Sotto Danielle

Cette sagesse paraît évidente une fois qu’on l’a lue car elle rejoint notre projet de fond. Alors au boulot et gardons notre Cap
Danielle

Cindy
Invité

Titre provocateur 😉 La réflexion est tellement juste.