Les passant(e)s

Les passant(e)s

En écoutant Les passantes de Brassens (dans youtube)
https://www.youtube.com/watch?v=l4Q7urIVYAE

Texte d’auteur inconnu, mort avant d’entendre ses propres paroles.

En passants, j’ai eu envie  de vous écrire un arrangement personnel à vous,  amis passants.
Par avance, je m’excuse face aux amoureux de Brassens d’écorcher quelques peu ses paroles.
Ce n’est pas réfléchi, c’est juste en passant, sachant que, peut-être, tu ne fais  que passer.
Et puis l’auteur étant inconnu, mort avant d’entendre ses propres paroles, autant leurs donner vie par  cette “compile-à-Sion”.  

Je veux dédier ce poème
Ces quelques mots qui m’inspirent.
A ceux qu’on connait à peine
Qu’un destin différent entraîne
Dans ce site à construire
Et qu’on ne retrouve jamais

A ceux qu’on voit apparaître
quelques seconde à sa vitrine
Et qui, preste, s’évanouissent
Même s’ils ont été séduits
Par la voix dans l’inspire

En compagnons de voyage
Qui fait paraître long ce chemin
Pour découvrir son visage
Et pour faire entendre
Qu’on n’est plus seul à comprendre

Et qui, vivant des moments gris
Laisse voir, même dans la mélancolie
Une espérance de la vie

A ces chers passants, juste aperçus
Qui ont voulu rester inconnus
Et qui ne sont jamais revenus
Et qu’on a laissé pourtant repartir
Sans avoir effleuré leur soupir

On songe à notre force de vie
A tous ces bonheurs perdus
Aux yeux qui ont vu
le sens qu’on n’osa prendre

Alors, aux soirs de lassitude
Tout en peuplant sa solitude
On pleure les lèvres parlantes
Du sens de l’expérience

Et les anges viennent nous soutenir
Pour ces belles leçons apprises

8 Comments

  • tina Bosi

    Reply Reply 27 juillet, 2015

    C’est beau Elie,

    A la fin de la lecture de ce poéme, je pense à la lettre sameck qui est le sod,le secret. L’autre sera toujours questionnant et mystérieux mais une part de nous est aussi un mystére et c’est justement ce sod qui nous relie, qui nous permet étonnamment de nous comprendre.
    Et en même temps, il place la distance et l’incomprehension ne sachant jamais comment un discours sera percu et surtout quelle énergie déployée pour qu’une rencontre prenne le temps de se construire pour m’accompagner dans mes différentes étapes de vie.
    Il y a aussi des rencontres très bréves qui laissent justement “une trace”, une empreinte, ce théme si cher à ton coeur.

    • leoguez

      Reply Reply 27 juillet, 2015

      Meci Tina pour ta participation active.
      Le Sameh c’est aussi celui qui soutient ceux qui tombent. (SomeH ha noflim)
      Quand au sod, Il faut faire une différence entre ce qui est mystère et le secret. Le secret n’est secret qu’en attende (cycle du temps) du disciple (vav) pour être dévoilé ( Daleth la porte) . Elie

  • Annie

    Reply Reply 6 juillet, 2015

    Nous somes de passage tous dans la vie
    Mais est ce. La vie qui nous traverse ou nous qui traversons la vie?

    • leoguez

      Reply Reply 6 juillet, 2015

      Waouh quelle question! C’est un sujet qui est bien développer dans la kabbale existentielle présenté sous une autre forme. Suis-je libre de choisir mon chemin ou est-ce que le chemin vient se présenter à moi. C’est une question tellement essentielle que je ne souhaite philosopher là dessus. pour intégrer en conscience ce niveau de question autrement qu’en philosophie, il nous faut faire plusieurs introduction, dont les premières serait pourquoi le monde pourquoi l’homme est quel est sont but “principièl”. J’espère que de ton coté tu choisiras de passer la porte (module 4) pour nous rejoindre dans la jardin de l’école, les choses avances fort coté jardin. Pense aussi que l’hébreu est un être passant, ou “faisant passer” racine du mot hébreu = passer.

  • estherjb

    Reply Reply 2 juillet, 2015

    Elie, je peux comprendre que certaines personnes soient méfiantes. On propose tellement de choses sur internet, bonnes et moins bonnes, il est souvent difficile de savoir qui se cache derrière un nom ou certains propos. En cela je trouve que ta proposition de modules gratuits avait l’avantage de permettre aux gens de découvrir en quelque sorte qui tu es et ce que tu proposes sans prendre trop de risques. Je pense aussi que compléter cette “découverte” par un entretien est encore mieux et cela permet sûrement de mettre un terme aux petites angoisses du départ.
    Esther

  • estherjb

    Reply Reply 1 juillet, 2015

    Elie, je te connais depuis quelques temps, mais je ne savais pas poète, Bravo ! J’espère que ces jolies paroles tenteront les “passants” à ne plus être les passants d’une “brève rencontre” mais qu’ils s’attarderont un peu plus et participeront à ce beau projet d’étude que tu nous proposes. Esther

    • leoguez

      Reply Reply 1 juillet, 2015

      Merci Esther, En moins poétique et plus pragmatique,
      Je regarde ces passants derrières la vitrine du magasin. Il aime voir ce qu’il y a dans la vitrine, et dès qu’on y ajoute d’autres objets, ils reviennent voir le nouveau décor. Je sort pour leur proposer de rentrer voir le magasin à l’intérieure, ils hésitent… Pourquoi? Peur de Quoi? Nous avons tant de belles choses à leurs montrer sans obligation d’achat! Non nous sommes des passants qui passent et disparaissent.
      Certains osent entrer dans la boutique et profiter du salon de lecture gratuit. Quelques courageux qui ont oser voir un peu plus ce qu’il y avait dans cette fameuse boutique. Et puis parmi ces entrants, certains vont un peu plus loin pour me dire, j’aime ce que vous faites, et j’aimerai bien revenir régulièrement. C’est classique. aujourd’hui je viens de m’entretenir avec une passante qui m’a questionné sur ce que je propose. Maintenant que je vous connais me dit-elle je pense que je vais aller voir vos modules…
      Sais-tu pourquoi elle ne l’avait pas fait, on ne sait pas ce qu’il y a derrière me dit-elle, j’avais besoin d’être rassuré.
      Ces simples mots m’ont fait totalement revoir ma démarche. Cette dame à raison, il faut savoir à qui nous avons à faire avant de s’engager et ceci dans la réciprocité.
      C’est pour cela que je propose des modules gratuits. Mais ça ne suffit pas, du moins maintenant pour moi-même. Aujourd’hui après les 4 modules gratuits, je demande aux candidats de me contacter pour un entretien. J’ai moi aussi le souhait de mieux connaitre ce ou cette passant(e) qui souhaiterait s’inscrire au compagnonnage de soi ou à la formation.

Leave A Response

* Denotes Required Field