Qui suis « jeu »

Première leçon de marketing : ne pas parler de soi , mais être centré sur le « client idéal »
Deuxième leçon de marketing le profil du client idéal c’est soi même.
Alors je vais parler de ce moi qui cherche à être soi, et si tu te reconnais en moi, c’est que nous pouvons faire un chemin en compagnonnage de soi.

Plage

2017 :  70 ans l’âge du passage.
70 ans d’expérience de vie dans la multiplicité vocationnelle.
L’après 70 c’est du rab, le temps n’est plus à l’approximatif.
je reviens sur l’ancien pour un renouveau tout en étant dans la permanence de l’être.
J’ai lâché le coaching pour le compagnonnage de soi.
J’ai lâché la formation pour des rencontres à thème en master mind
J’ai lâché certains aspects de la singularité religieuse pour d’autres aspect de l’universelle humain

Pour mieux comprendre ma démarche, je partage quelques moments du cheminement qui n’amène là où je vais…   

L’essentiel de ma vie a été de travailler sur la question du sens, entre le monde de la réalité du visible et la réalité de l’invisible.

Compagnon de la liberté, j’ai voyagé en quête d’un « plus-être » auquel seule l’évasion spirituelle pouvait dans ses apparences donner sens. Je me suis mis en chemin passant par Sri Aurobindo, Ramana Maharchi, Krishnamurti, Bouddha, Rabindranath Tagor, Lao Tseu, Lanza Del Vasto, plus tard, Hermes, Hermann Hesse, René Guénon, Platon, Héraclite… Et bien d’autre encore…

Le tout convergeant vers le principe de l’unité de l’universel humain.

En cheminant sur ces sentiers, je me suis tant de fois perdue dans les labyrinthes d’une vie en quête de vrai, perdu dans les artifices de l’illusion, perdu chez les vendeurs de rêve, « maîtres chanteurs ».
Perdu pour mieux me retrouver…  Et découvrir combien ce cheminement avec sa cohérence, devenait ma richesse plurielle vers l’Un.

Pionné du bio j’ai créé dans les années 70 ( Tient 70!)  la source de vie qui deviendra le lieu de rencontre entre la santé du corps et de l’esprit puis centre de distribution de produit Bio.

Dans les année 80, Plus tard je reviens à la tradition de mes ancêtres, je découvre, la kabbale,
Je découvre dans la tradition hébraïque et la kabbale, une démarche vers l’universel.
Je pars en Israël étudier à l’institut Mayanoth avec Manitou le Rav Léon Askénazi qui deviendra celui qui a su me réconcilier avec ma tradition.

Après ce premier retour aux sources, de retour en France, je crée le salon réussir, nous somme en 1987.

En 1994 Je crée l’association re-source « Mayanoth » pour partager les sources des essentielles de la tradition hébraïque. Je découvre l’enseignement du RAMHAL.  j’entre en quête avec la kabbale existentielle.

En 1999 : Je me retrouve enseignant dans une école d’ingénieur jusqu’en 2017 ou j’y suis encore. Je  me spécialise en bilan de compétence et devient coach des élèves ingénieurs. 
En 2004,
Retour à l’universel humain, je crée ma propre école de formation Metasophia , l’école du sens de la vie pour partager les essentiels de la Sophia dans un positionnement Méta. C’est-à-dire avoir un positionnement Méta face à ce que nous connaissons pour rester en chemin dans un esprit permanent « d’apprenti-sage ».
Je me lance en apprenti vers tout ce qui se présente à moi dans le domaine des psychologies humanistes. J. Gringer et R. Bandler, et la PNL,  Eric Berne et l’analyste transactionnelle, Milton Erickson et l’hypnose Erickionienne , Paul Watzlawick et l’école Palo Alto, la sophrologie,
Puis, je découvre la logothérapie de Viktor Frankl qui me ramène à l’essentiel, la question de sens de la vie. 

En 2009.
Je crée l’espace Sephria, Sephria pour partager cette quête à travers le Sepher, c’est-à-dire le livre, le Siphour, c.-à-d., l’histoire de l’aventure humaine coté biblique dans sa dimension historiosophie, le Sephar, le nombre, pour la dimension métaphysique et la kabbale.

En 2011 j’organise des voyage initiatique en Israël

En 2013 je me lance dans une synthèse des acquis sur une formation unique « le coaching existentiel »
En parallèle, toujours dans cet esprit de convergence entre ces deux dimensions qui m’habite, je partage les essentielles de la tradition hébraïque, via, la kabbale existentielle.

En 2015, je propose un atelier « le compagnonnage de soi » à la découverte de son projet-sens.

En 2016 je décide de poursuivre mon retour aux sources en faisons mon Alya. C’est-à-dire de vivre en Israël.
J’ai aimé tout ce que j’ai pu faire pendant ces années de service qui me mène là où je suis en devenir vers les années de vie qu’il me reste à partager.
La quête de sens devient chemin, le chemin devient la quête ».

En juillet 2016, avec mes 70 ans, je démantèle le tout pour un renouveau.
Le changement doit être radical. 

En mai 2017, je décide d’écrire en 20 jours mon premier livre, une page blanche d’un livre inachevé, pour le présenter au festival du livre le 2 juin 2017.

A suivre.

MES PARADIGMES

  • ÊTRE ; L’être humain, son devenir, le sens de son existence, son mieux-être, ses valeurs traditionnelles et Universelles, l’éthique de sa conscience, Son écologie relationnelle, le juste agir…
  • AGIR ; Agir selon la juste mesure de notre enseignement traditionnelle, agir en conscience d’Etre, autrement que pour l’avoir…
  • AVOIR ; Concilier le sacré au nécessaire, préserver l’avoir essentiel, les valeurs, l’éthique, la vie, le rêve…
  • RÊVER… Développer sa créativité, ses convictions spirituelles, donner du sens pour que nos rêves d’un monde meilleur deviennent réalité, oser…
  • OSER ; J’ai OSÉ AVOIR l’utopie d’AGIR en conscience d’ÊTRE pour RÊVER voir naître un projet de vie personnel : Accompagner l’être humain vers ce qu’il a de meilleur en lui !
  • C’est ainsi que mon projet de vie sera TOUJOURS EN RECONSTRUCTION pour rester à l’écoute de ceux qui le feront vivre.
  • J’ ai quelque chose à offrir : Accompagner la personne humaine vers ce qu’elle a de meilleur en elle. L’aider à se projeter vers le chemin qui l’amène à redécouvrir les ressources de son inconscient spirituel
  • J’ai quelque chose à recevoir: Ce « supplément d’âme « qui me permettra d’accompagner la personne humaine vers ce qu’elle a de sacré en elle.
  • J’ai quelque chose à être:  Une simple écoute miroir, un révélateur d’être… Elie

 Souvenir, Souvenir:

1981 Mayanoth

 

Salons de la création et du développement d’entreprise REUSSIR,

une création d’Elie Guez en 1987 et 1988 sur Youtube

1 Comment

  • Genevieve

    Reply Reply 20 août, 2017

    J’aime beaucoup cette présentation. Elle sonne juste et claire.

Leave A Response

* Denotes Required Field