Première visite? Comment êtes-vous arrivé(e) ici ? Une recommandation ? Le hasard ?
Je ne sais pas. Ce que je sais: C'est que si vous-vous offrez quelques minutes de visite sur ce site, alors vous trouverez certainement des graines de sens pour votre parcours personnel comme professionnel. Un clic et je vous ouvre une nouvelle porte. Qui sait? 

Elie
Elie

Une première vidéo pour  une vision global de mon approche.

J’ai quelque chose à offrir : Accompagner la personne humaine vers ce qu’elle a de meilleur en elle. L’aider à se projeter vers le chemin qui l’amène à redécouvrir les ressources de son inconscient spirituel.

J’ai quelque chose à recevoir: Ce « supplément d’âme « qui me permettra d’accompagner la personne humaine vers ce qu’elle a de sacré en elle.

J’ai quelque chose à être:  Une simple écoute miroir, un révélateur d’être… Elie

Témoignage de Virginie

La synchronicité incroyable de l’évènement qui m’a laissé une profonde et troublante impression. "Les grands esprits se rencontrent" dit la sagesse populaire ou bien "Il n'y a pas de hasard".../... Alors que je m’interroge sur cette  question si intemporelle  « Qui suis-je », « qu’est-ce que je fais », avec ce sentiment de « traverser le désert », « d’errer» (plus de mission professionnelle, rupture sentimentale, changement de vie…),  je reçois par différents biais les mêmes suggestions:  «Questionne toi sur toi », « raconte toi », « trouve le fil rouge  », «cherche à comprendre le sens », « apporte une réponse juste à la responsabilité de ce tu as à faire », «essaie de définir la direction que tu veux te donner», « tente de déterminer ton projet et de le mettre en action», « écris ! » :  Mais comment aborder une telle démarche ? Comme une réponse « tombée du ciel » je reçois, les pages d’Elie en pré lecture. Toutes mes questions sont reprises dans ses pages, toutes ces questions font parties de ses pages. Je suis effarée, je lis et relis l’auteur «  Passer du  Pourquoi au Pour quoi ! », « le chemin se construit en marchant, tout en passant par des passages à vide…Les impasses deviennent passages, signes du changement de route…Le vide devient, indicateur de sens, le plein étant déjà occupé par la voie des sens. »