Si je n’avais qu’un seul “maux”

C’est la MERDE…
Pardon, ça me sort des tripes! Mais j’ai d’autres mots pour sortir de ces maux :
On fait quoi maintenant ?
Oui je sais, on se lave les mains et on reste à la maison …
On suit les consignes gouvernementales…
Et après ?

On fait quoi ?

J’ai raconté mon histoire avec mes urgences, et chacun à la sienne.
Mais l’histoire fait que nos histoires vont être de plus en plus similaires…
Nous passons du je au nous.
J’ai écrit sur le « je-tu », nous voilà au niveau « je-nous ».
On passe du « Prat au Klal pour nous préparer au Tikoun Olam »… ( du particulier au collectif, puis du collectif à l’universel) …  D’où la question plurielle :
On fait quoi ?  Faire est un verbe d’action … On reste à la maison, on regarde des films, on joue à des jeux de société… ça c’est pour se détendre … C’est un choix individuel

Faire quelque chose qui ait du sens autre que pour soi-même. Passer du « Prat » au « klal »
Donner du sens à sa vie quelque soit la situation que nous vivons… Mais en action…  Sinon cela n’aurait pas de sens… Le sens c’est aussi le direction… le chemin … Prendre la bonne direction, le bon chemin … Tel est la question ! 

Le sujet principal de mon travail est la quête de sens, j’ai édité mon livre sur Amazon, «  Enquête sur le sens de la vie  ».
Il y a quelques semaines, un peu avant la crise, j’ai lancé une offre gratuite de formation en « compagnonnage de soi », sans vraiment savoir quel contenu je partagerai.
Deux solutions se présentaient à moi.
Un, je fais un sondage d’intérêt.  Kabbale existentielle, 32 voies de la sagesse, arbre de vie, logothérapie, écrire son livre de vie …
Deux, je joue sur l’actualité de la fête de Pessah, nettoyage, désencombrement du superficiel, travail sur les écorces … Ou encore les séphiroth de l’arbre de vie
Comme tu voies ce n’est pas la matière qui manque.Ceci pourrait être un sondage si tu me dis ce que tu souhaites en retour…
Mais voilà Coronous est arrivé pour mettre tous les plans en l’air…

Nouvelle option!

Ce matin je répondais à Sonia une ancienne élève :
« En effet Sonia, il y aura une véritable crise existentielle, social, économique comme tu le dis. Ce qui fait que le programme que j’avais prévu d’adaptera à la situation mondiale. »

Pas de prévision car personne ne sait … juste savoir gérer la crise ! V. Frankl parle d’attitude et de responsabilité … c’est-à-dire qu’entre la cause et l’effet, notre responsabilité est dans la réponse que nous donnons à la situation.  Ce n’est plus le moment de se poser les questions, … Qui suis-je… D’où vins-je… Où vais-je… Dans qu’elle « état-gère » … Plus le temps de jouet au « jeu du je »
Plus le temps de nous occuper de nos petites misères, blessure de l’enfance, maman bobo… Pourquoi tu ne m’aimes pas …  Plus le temps d’exister pour soi-même car coronous nous oblige de penser « nous » et pas « je ».  Tu comprends ? « Couronne-nous », une même couronne pour tous !  
Et pour ceux qui savent, nous peut s’écrire « Noos » …
Et si la solution est justement dans Noos…
Le compagnonnage de soi, c’est s’accompagner, mais ce ne peut plus être que pour soi… «  Si ne suis que pour moi que suis-je » nous dit Hillel l’ancien.  
Apprendre à s’accompagner, là où je suis, dans la situation que je vie, mais pas que pour moi.  
Et qui peut enseigner cela sinon le Noos en nous. Tu comprends ?
Et si c’était cela que nous devons apprendre entre nous, l’écoute du Noos
Et là où nous en sommes qu’est-ce qu’on a comme solution en plus des conseils sanitaires et la prière. ?   
Vous voulez que je vous dise ? Ben j’en sais rien !
Alors c’est quoi ce cadeau ? Ben ce n’est plus un cadeau, mais un travail commun à construire entre nous avec le Noos. 
Noos, c’est la Voix spirituelle qui parle en nous. Le logos … notre partie divine… Tu comprends quand je dis mon « je » ne sais pas … je veux dire, que je passe le relais au logos…

Puisque pour beaucoup, nous serons à la maison, il nous reste l’outil de communication qu’est internet pour réfléchir ensemble à cette crise.  
Nous pouvons tirer les leçons de la logothérapie pour découvrir un sens à notre vie.
Nous avons aussi la kabbale du RAMHAL qui nous apprends comment répondre à la souffrance du juste… Nous avons des leçons de vie à partager face à la réalité des faits et non plus nos spéculations philosophiques.

Voilà ce que je propose pour ce « compagnonnage du temps que nous vivons » :
Posons-nous la question qu’est-ce qu’on fait.
Nous serons plus de cent… les Dix pour le collier de perle, sont là … derrière Noos…
Alors si tu es seul, tu peux nous rejoindre. Pas besoin de carte de crédit …
Tu t’inscris … c’est dans la deuxième page après l’accueil.
https://coachingexistentiel.com/
Inscris-toi aussi à la chaîne Youtube pour les directs que je prépare.  https://www.youtube.com/user/guezelie/
A Partager…

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

13 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Marco
Marco
2 mois il y a

En lisant les commentaires et l’article d’Elie, je vous livre mon impression . Je fais le parallèle entre aujourd’hui et hier. J’ai commencé il y a 2 ans le coaching existentiel d’Elie. Par son enseignement il nous accompagne à aller vers soi. Cela tombait bien, j’avais décidé de quitter Paris , quitter une profession,des relations, pour le sud est sans connaître mon futur. Je connaissais juste une zone géographique où je voulais poser mes valises .J’avais sélectionné,une dizaine d’appartement à voir. j’en ai visité aucun, j’ai juste repéré les lieux et les différentes villes ou il se situait.Je m’etais donné… Lire la suite »

Tarik
Administrateur
Tarik
2 mois il y a

Bonjour Elie,
Merci pour cet “état des lieux” personnalisé que tu nous a offert là 😉

Andree Amoyel
Andree Amoyel
2 mois il y a

Oui à l option nettoyage et détoxification de message, pour arriver à la libération de ses esclavages ,merci leo tes commentaires questionnants toujours passionnants,je retourne au murmure lointain

Andree Amoyel
Andree Amoyel
2 mois il y a

Hier encore comme dit la chanson, je respirais au bord de l eau ou dans la forêt
Que me reste til ,oui être solidaire mais aussi solitaire, par moment je ressens comme un emprisonnement collectif,et personnel biensur,par d’autres le temps s’écoule doucement à écouter le chant des oiseaux sur ma terrasse le bruissement du tout ,sentir la chaleur sur mon dos
J’ai comme l’impression que les gens vont renaître à l’instant j’aurais temps et temps à dire,redevenir poete, à vous en communion de ce que vous voulez

Yvon Guez
2 mois il y a

Mon frère toujours dans l’actualité du moment
Pour moi voici le titre tu film qui passe actuellement
LE MICROBE QUI A MIS LE MONDE A TERRE ☠️

Marie
Marie
2 mois il y a

Shalom Elie, En écoutant parler les ravs sur la “crise” actuelle on comprend qu’ avant le dévoilement du Bien(la Délivrance finale) il y a un déferlement de forces du mal….sans très bien savoir qui ou quoi est Gog tout le monde est d’accord pour dire que la guerre de Gog et Magog dont parlent les prophètes a bien commencé. J’ai été assez choquée de voir qu’au Portugal et en Espagne on interdit aux gens de se balader sur la plage (alors qu’elle est déserte)…bientôt on nous interdira de nous balader en forêt…ça ressemble effectivement un peu à un retour en… Lire la suite »

Danielle
Danielle
2 mois il y a

Oui la question est bien que faire dans cette situation sans précédent, sans réponse pour l’instant, trop soudain, trop neuf
C’est à suivre et nous te lisons
Danielle