Sans quoi, ni pourquoi, tu viens ou tu ne viens pas ?

On fait quoi maintenant. Rebelotte
Il faut suivre les différents mails de ce site, et ce depuis que « je bloque à Sion »

Ceci-di à la question « on fait quoi maintenant », vient l’injonction « Si ce n’est pas maintenant quand ? »  … Hillel l’ancien
Il y a deux postures dans la vie, et dans la réalisation d’un projet.
Je réponds à toutes les questions, pour savoir ce que j’ai à faire, quoi, pour quoi

Un : Avant d’agir je réfléchi aux
Quoi ? Ce que je dois le faire, Pourquoi le faire, Comment le faire, Quand, Où, pour Qui, Combien, bref je réponds au CQQCOQP … Ou au 8 questions de base pour qu’un objectifs puisse se réaliser que je vous ai offert dans les modules, (Pour ceux qui n’ont pas vu ni télécharger, c’est encore à disposition… )
« Encore ? Pourquoi encore ? »
– Je ne sais pas je pense que quelque que chose a changé dans la démarche !

On peut aussi faire une analyse avec l’arbre des séphiroths, où les lettres hébraïques comme je vous l’ai montré en vidéos (Disponible sur ma chaîne)
« Pas de « Encore ? » »
– Non pas de « encore » ce devrait être une nouvelle approche à maintenir pour passer de l’existentiel à l’essentiel, la nouvelle vision à partager

« Pourquoi alors garder encore l’ancien ? »
– Pour les l’analyse des besoins existentiels qui vont de toutes façons perdurer après la crise 

Mais pour ceux qui ont suivi mes leçons il s’agit d’objectifs, c’est-à-dire d’action à faire avec planification, dans l’espoir d’atteindre un but pour lequel nous n’avons pas tout le contrôle quant à sa réalisation… Et cette démarche demande du temps de réflexion … Et même si nous réfléchissons le temps nécessaire avant de se lancer pour nous donner toutes les chances de réussir, la réussite, n’est pas dans nos mains. C’est un fait !  

La deuxième attitude est : N’ayant pas maitrise de toutes les variables, la deuxième attitude, serait de passer à l’action, et en chemin, réajuster le tir…

A réfléchir à mon parcours de vie, je prends conscience que tout ce que j’ai fait dans ma vie, c’est comme si cela avait été choisi, les résultats comme les « échecs » obtenus sont de l’ordre du miracle.

Après un cheminement pluriel dans la quête de sens, et à la recherche de ma voie spirituelle, je prends le chemin dit de la route, je deviens ce que l’on nomme les hippies des années 60 !  Je vous fais l’économie de ce parcours, et des expériences inouï de cette époque qui j’espère seront dans mon prochain livre… ( l’histoire de l’offrande d’une plume voir mon article précédent)

je deviens végétarien, et disciple d’un maître de Yoga.  Je m’intéresse à la nourriture saine et approprié pour l’être humain, je m’initie à la macrobiotique avec un des plus grand maître de l’époque « Mitchou chouchi) .

A 25 ans je crée « La source de vie », restau végan bio, qui deviendra « Nice Nature, centre de distribution de produit bio, j’intègre « Nature et progrès », la première association du bio en France. Je participe à Marjolaine le premier salon du bio à Paris, (existe toujours) je crée le petit frère à Nice, « Nice Nature », salon du bio à Nice, nous sommes dans les années 70 ! … Oui j’avais pris un peu d’avance
La fin de l’aventure est aussi miraculeuse que sa réalisation … J’aurai pu créer un empire me dit-on, La Achgaha, ( présence divine) en a décidé autrement …  Incroyable, mais vrai, c’est limite de la fiction incarné…

Je n’existe plus dans ce secteur, mais mon rapport à la nourriture qui n’a pas beaucoup changé, juste évolué avec de nouvelles données scientifiques. 

Après cette première chute, crise existentiel et spirituel, toujours en quête de sens, et d’une spiritualité ouverte à l’Universelle, je me pose la question de ce qu’il en est dans ma tradition…
1981 : je pars en Israël pour étudier… Je découvre l’Universelle dans la religion la plus communautariste connu, le judaïsme. Du moins dans sa partie hébraïque et ésotérique. ( Voir dans mon site à qui-suis-jeu) 

1983 Retour en France … pour une vie de famille …
1987
, chômeur en formation de création d’entreprise… « Tu fais quoi maintenant, tu souhaites créer une entreprise OK quoi, quand comment Etc ! J’imagine le parcours impossible du combattant, et c’est là que me tombe l’idée folle d’un sans sous … Je crée Le Salon Réussir, salon du développement et de la création d’entreprise dans le fameux palais d’Acropolis de Nice … ( voir dans mon site à qui-suis-jeu) 
La fin de l’aventure est aussi miraculeuse que sa réalisation, Encore une histoire de science-fiction… Je vous fait l’économie de toute la suite que vous retrouverai encore en ligne dans qui-suis-jeu
« Encore ? »
– je ne sais pas pourquoi j’écris encore, comme si cela aussi doit être effacé ! Bizarre ?
Silence ! …
je ne sais pas ! ça veut dire quoi ?
Je parle trop de ce moi qui quelque part n’existe plus ?
Silence !
Je ne sais pas, je repense à mon rêve de l’inouï fait le 11/11/11, l’utopie de mes utopie pourrais-je dire ! suivit par « je dois montrer que l’utopie est de l’ordre du possible à travers mon expérience de vie) … Justification de ce qui pourrait ressembler à faire briller son brillant pour être visible et sortir de masse. Ce qui est tout autant, louable …  Oui mais !
« Oui mais ? »
– Je ne sais pas, je repense à Béréchith 72, ce message reçu avant mes 72 ans, toutes ses épreuves-dépouillement, et que je n’ai pas écris …  Tout le décor a changé … « je » n’ai plus rien, ni les moyens, pour prétendre à faire quoi que ce soi de personnel ! A savoir qu’est-ce qu’il me reste encore ce personnel, du « je » pour continuer à jouer « au jeu du je »,
Demain ne sera plus pareille … Quelque chose doit changer dans la démarche !
Arrêter avec le CQQCOQP, et avec la « Qui-je » …
Désolé de ce glissement, c’est venu comme ça je dis n’importe quoi ! Mais ça importe, ça je le sais…
« Pourquoi désolé ? »
-Je n’en sais rien, j’ai l’impression que je m’allonge et que je vais perdre le lecteur
« Et alors ? »
J’ai perdu l’objectif de cet article !
« Quelle était l’objectif ? « 
– De préparer le webinaire de ce soir ? Présenter le quoi et le pourquoi de ce webinaire
« hum CQQCOQP ? »   
OK, j’ai compris, ce soit rencontre webinaire sans filet … Celui qui vient, vient, quand à l’autre, ben ce sera peut-être une autre fois…
«  Peut-être »

Je viens de prendre conscience que je vais avoir dans quelque semaine 75 ans et que ça fait 3 ans que je suis sur la touche, Ils ont décidé dépouiller toutes mes extériorités, après quelques expérience-épreuve avec lesquelles nous pourrions écrire un scénario de film de science-fiction, Ils ou Ils ont décidé à ce que je me remette à la tâche … Ce soir on commence … Et en chemin ou régule, et on affine.  
« On commence quoi ? »
– Arrête, ça va, c’est bon, j’ai compris, on verra en chemin

Et toi tu viens ce soir pour un chemin entendre un discours sans sujet, qui nous parlerait d’un chemin non balisé, nous nous mènerait nulle part ailleurs que là où nous sommes ?

J’avis tant de chose à vous dire dans cet article, mais la plume de l’oiseau en a décidé autrement, nous verrons bien ce qu’il en sera ce soir …

L’invitation de ce soir 20h Pari

ELIE GUEZ vous invite à une réunion Zoom planifiée.

Sujet : Réunion Zoom de ELIE GUEZ

Heure : 18 juin 2020  20h paris   Jérusalem + 1 h

Participer à la réunion Zoom

https://us02web.zoom.us/j/84147835963?pwd=V1BvQlVsdzNPNkpGRWlXaHJxc3lndz09

ID de réunion : 841 4783 5963 Mot de passe : 72