Oser dire la souffrance.

23/03/2018  article toujours d’actualité. L’histoire revient là où nous l’avions laissé, une histoire sans fin jusqu’au passage vers la non fin ( Ein Sof)
Mettre vos écouteurs pour voir, de quoi il s’agit.
Leçon impossible de logothérapie.

Aujourd’hui lundi 20 novembre 2017, je décide de poster cet article et les vidéos qui correspondent.

Ma mère va un peu mieux, mais toujours en soin intensif. Nous avons une vague idée du problème, à 96 ans on ne peux en savoir plus. Elle est revenu à la conscience d’elle même, heureuse d’être encore en vie et de nous revoir, malgré la souffrance qui la ronge.  Nous sommes toujours en attente, mais avec son attende de la réalisation de son souhait qu’on puisse la ramener à ce qu’elle nomme l’hôtel, c’est à dire sa maison de retraite.

Dimanche 5 novembre 2017, nous étions en plénière pour notre formation – mastermind de coaching existentiel.
Une dizaine de professionnel thérapeutes et coachs sont venu de toute la France pour suivre un enseignement.
L’après-midi du dimanche était consacré à la kabbale existentielle.  (Le beith, l’état des lieux, le Guimel, le juste agir).
Je reçois un nouvelle inquiétante quand à l’état de santé de ma mère. Je la rejoint au urgence en soin intensif. Nous avions que quelques courtes autorisations de visite chaque enfant séparément. Pas de chambre disponible, l’attente se faisait dans un couloir, beaucoup de brancard avec des malades dans un états les uns plus insupportable à voir que les les autres.  Peu ou pas de nouvelle de l’état de santé de ma mère, juste en souvenir son gémissement…
La nuit fût extrêmement longue en attende de savoir. Le lendemain idem il faut encore attendre.
Je décide  de ne pas annuler le cours, non seulement par respect des personnes qui ont fait ce long déplacement. Mais aussi par esprit de partage d’un sujet qui nous tient tous à cœur et âme, la souffrance et la fin de vie.
Un partage non plus d’une théorie mais d’un vécu.

Je vous laisse regarder cette première vidéo, suivi de d’une autre.
Le son est faible, saccagé par des coupure, mais l’essentiel sera dit dans ce partage en ce qui concerne les contenus d’une formation qui se veut être construite sur l’expérience.

Dans ce cours je partage également d’autres expérience tirée de mon livre inachevé, et qui sera la base d’une partie de notre programme sur l’écriture (mon coaching existentiel, livre interactif.

    VOICI LA PREMIÈRE VIDEO 
   

:

 

Suite Ici  https://coachingexistentiel.com/suite-a-souffrance-face-a-mort

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Apprendre à mourir-vivant - Coaching ExistentielEcrire encore pour dire une parole qui se voie. - Coaching Existentiel Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] pas une pensée philosophique, je parle de vécu… confronté à la réalité de l’absence… Voir mon texte précédent et mes vidéos … Aujourd’hui je suis en face à face avec cette impalpable monde de la vérité. Les leçons […]

trackback

[…] la vie… Ceci me ramènes aux articles que j’avais poster sur ma mère, en novembre 2017… « Oser dire la souffrance » Elle avait survécu pour nous donner un temps de préparation. Maintenant qu’elle n’est […]