Mes articles une invitation qui dérange.

D.ieu dans tout ça…/ L’argent plus fort que l’amour.. Et la souffrance qu’on fait-on? … Le vide et la vie… Le chemin se construit en marchant… Moi aussi je mens. Etc

J’espère que vous l’avez compris. Bien plus qu’une provocation intellectuelle, c’est une invitation à sortir de notre zone de confort de nos croyances sécurités, pour creuser le sens de tout ça.  C’est aussi une invitation à partager cette quête de sens dans le cadre d’un groupe “d’étudiant de la sagesse” pour allez là où le sens nous révélera ses indicateurs.  ça commence par une inscription gratuite à 4 modules de présentation et un entretien individuel.
L’inscription se fait à la page d’accueil. Cliquez ICI

“Ni vérité, ni recette !  ». Les thèmes des articles et nos échanges dans les moules de présentation permettront à chacun de prendre le recul nécessaire pour s’interroger à travers sa propre histoire et s’approprier les réponses qui lui donnent sens.

Toutes ces questions sont aussi “pré-textes” à approfondissement dans le cadre de notre école du sens 

A la suite de ces 4 modules de présentation vous aurez une idée plus précise de notre projet et une possibilité d’intégrer notre école selon plusieurs modalité (Formation en coaching existentiel, enseignement approfondie de la kabbale existentielle, simple particulier observateur…) Pour vous donner une idée du processus global, allez voir dans notre site à l’onglet projet sens le programme et les modalités.

3 Comments

  • Annie

    Reply Reply 29 juin, 2015

    Invitation qui dérange
    Une invitation est un acte volontaire et ouvert et ça peut arriver à un moment inadéquat pour sortir de la zone de confort
    Ou bien comme moi je suis dans la zone rouge du transfert et mes énergies sont depuis quelques temps utilisées pour la adaptation l intégration
    J ai besoin de récupérer et je en prends conscience
    Merci leo

    • leoguez

      Reply Reply 29 juin, 2015

      Merci Annie pour la synchronicité, je viens de sortir d’un demi heure de discussion avec mon ami Maurice, sur cette article qui dérange car il propose une prise de décision.
      En plus je reçois en même temps un article sur la prise de décision : “Selon vous Elie, combien de temps faudrait-il pour prendre une décision ?” Et je répondais concernant les freins à la décision:
      La vision de ce qu’il faut ensuite faire pour passer à l’action
      une autre décision vient se poser au portillon du choix.
      L’incertitude ne serait-ce que de l’idée de décider.. Etc
      Et pour terminer par une autre question/réponse
      Une bonne décision n’est-elle pas celle qui est immédiatement suivit d’une action?
      Et si c’était l’action qui devait précédée la décision?
      Brrr qui oserai inverser la nature des choses à par les esprits de l’ère quantique?

      Tout ça pour dire en ce qui concerne les freins la prise de décision de l’inscription dans une aventure comme le projet sens.
      Le premier frein serait qu’est-ce que j’y gagne?
      Et avec mon humour logothéra-piste (hors piste) J’aimerai dire et si on n’y gagnait rien sinon de participer à une aventure dans le but n’est pas encore bien définie? Bien que…
      C’est sure qu’en chemin nous serons tous gagnant mais il faut cliquer par ci par là pour voir ce qui se passe. C’est ce qui a dérangé Maurice. ça fait un peu racoleur… Et il a raison;)
      Je racole pour recoller les morceaux des effets spontanées de mes brouillons créatifs.
      Je racole pour donner aux passants une dernière possibilité de nous rendre visite avant la rentrée des classes,
      je racole par ce que j’aime ces passants qui viennent poser leur front sur ma vitrine mais qui n’ose ouvrir la porte et découvrir tout ce que j’offre dans le magasin.
      Je racole mais tant que je ne radote pas un passant entrera peut être partager son souffle.
      En t’écrivant j’ai été recherché une vielle compilation que j’avais écrit pour mon premier projet et que je réadapte à celui-ci.
      Je viens de le posté dans un nouvelle article, j’espère qu’il dérangera lui aussi. Merci Annie, merci Maurice.
      Pour l’article, Maurice il faut CLIQUER ICI Tu vas aimer.

Leave A Response

* Denotes Required Field