De l’existentiel à l’essentiel

Parmi ceux qui vont recevoir cet article, il y a quelques nouveaux inscrits qui vont passer une épreuve de passage. En général avec ce genre d’article, nous perdons une bonne moitié des inscrits, ce n’est pas le but du jeu, mais autant poser le cadre du non cadre.
Si vous ne comprenez pas tout, pas d’inquiétude nous somme à la fin de la session 2018 de notre formation en coaching existentiel qui attend un renouveau pour 2019. C’est un temps de récréation pour une re-création.
Je voudrai ici partager quelques réflexions que nous avons pus glaner en chemin. (Rencontre du groupe inscrits, synchronicité, RED…)  PS prochaine rencontre à Nice les 7 et 8 janviers. 

A ce jour, le renouveau du coaching existentiel est toujours en veille.
En fait ce serait plutôt moi qui me suis mis en veille pour un « rien ».
Attention, ceux qui ont suivi nos enseignements savent que le rien n’est pas rien puisque contient le tout.
Comme je disais dans mon précédent article sur le site kabbale existentielle: “il faut savoir être rien pour oser le tout”.
Pour être dans moins clair, il s’agit de savoir que “Le TOUT de nos apprenti-sage nous mène à savoir RIEN” (C’est ce qui est d’ailleurs dit à la fête de Pourim “Jusqu’à ce que tu ne sache rien.
Je ne sais pas si j’aurai beaucoup de monde en formation du “non savoir”. Connaissance qui nous ouvre au “rien de l’infini”, ceci en relation avec le point Zéro de Béréchit, et de la valeur 72 du nom Divin.

Je vous invite à revoir cet article “Du rien à l’éveil”, AVEC UNE PEMIERE VIDEO  que je viens de rajouter
Cette article attend un éveil de votre part en commentaire sur l’article ou directement sur youtube.
https://kabbale26.wordpress.com/2018/11/30/du-rien-a-leveil/

C”est un service pour m’aider à préparer la session 2019, une façon pour vous de donner en retour du recevoir. 

Evidemment ce sera difficile à comprendre pour ceux qui lisent en diagonal, mais si vous lisez en vertical vous devriez découvrir l’enjeu du “Jeu du je” qui ne se joue plus seul. Vous comprenez ?

Pour les étudiants inscrits, la porte 10 n’est qu’entre-ouverte pourquoi ? Vous êtes dans la matrice du 9 tout près de la naissance du 10 (Yod) caché dans le 2 (Beith)
Si cette porte est la plus vide, c’est qu’elle s’ouvre à vous-même. C’est votre « je » qui doit émerger suite à ces 9 mois de travail à travers les 9 portes.  Autrement retour à la case Beth.  Il y a encore des encombrants à vider dans la maison… Puisque nous avons vu que le YOD est à l’intérieur du Beth.

N’oubliez pas que le Yod est la plus petite lettre de l’alphabet hébreu. C’est une particule lumière, pour passer sur un autre plan (celui des dizaine). Programme en attente d’éveil.
Votre “devoir” est d’écrire un commentaire sur l’article « du rien à l’éveil », ou sur sous la vidéo dans YouTube, ceci pour m’aider à éclairer le futur.

Pour les membres inscrits allez à la porte 10 et laisser un autre commentaire plus personnel sur le travail effectué et vos conclusions. Si en porte 9 j’ai demandé une synthèse du parcours appris, ici il s’agit de votre propre éveil.
Attention c’est noté 😉

Pour être plus clair, nous avons durant un an travaillé sur les questions existentielles. Nous n’avons évidement pas fait l’économie de l’essentiel, mais vous imaginez que ce cheminement vers l’essentiel n’est jamais terminé. Et pour cet essentiel, l’idée serait de commencer par la lumière. D’où ma proposition de partager les vidéos de Hanouka.

Pour être moins clair, l’expression “Béréchit 72” reçu en RED (Rêve Éveillée Dirigée)  continue à éclairer mon chemin.
“De la veille à l’éveil, la nouvelle expression reçu est le veilleur”. Plutôt que superviseur, la nouvelle fonction serait veilleur. J’en parle un peu dans l’article  « du rien à l’éveil »,
Juste un peu… A suivre

Leave A Response

* Denotes Required Field